Site Sponsors
  • Park Systems - Manufacturer of a complete range of AFM solutions
  • Strem Chemicals - Nanomaterials for R&D
  • Oxford Instruments Nanoanalysis - X-Max Large Area Analytical EDS SDD

Les experts présenter des preuves au Comité sur les nanotechnologies dans l'alimentation

Published on May 6, 2009 at 7:25 AM

Lors d'une audience qui s'est tenue hier à la Chambre des Lords britannique, le professeur Ken Donaldson, de l'Université d'Edimbourg et le Dr Qasim Chaudhry à partir de preuves de l'Agence de recherche alimentaire et Environnement présenté au Comité spécial sur les nanotechnologies dans l'alimentation. L'audience ciblée spécifiquement sur les nanoparticules dans les aliments. Les deux Donaldson et Chaudhry sont des experts dans le domaine des questions liées aux risques des nanotechnologies, et les deux sont membres de la sécurité des nanomatériaux Centre de recherche interdisciplinaire (SnIRC) et ont beaucoup travaillé avec l'OIM et SAFENANO .

Dans le cadre de la preuve présentée, plusieurs points clés ont été soulevées, notamment:

  1. la capacité des nanoparticules à traverser la paroi intestinale et d'autres barrières cellulaires;
  2. les effets toxiques potentiels roman de telles nanoparticules dans le corps humain;
  3. la possibilité que d'autres matériaux dans l'intestin (par exemple des bactéries ou d'autres contaminants) peuvent s'attacher à des nanoparticules et être transportés à travers la paroi intestinale (l'effet cheval de Troie).

D'autres préoccupations importantes comprenait la capacité des nanoparticules à interférer avec les processus cellulaires dans le métabolisme de l'oxygène du corps, par exemple, et les propriétés antimicrobiennes de certaines nanoparticules qui peuvent entraîner de nouvelles nuisances.

Il a également été souligné que la recherche à ce jour a été principalement axée enquêteur, une conséquence du mode de financement adapté adoptée au Royaume-Uni, et comme tel a porté principalement sur l'inhalation et l'exposition cutanée à des nanoparticules. Cela a conduit à une absence de recherches sur les effets de l'ingestion de nanoparticules combiné avec une généralisation non de la recherche actuelle. Une approche plus stratégique coordonnée, telle que celle recommandée dans le rapport 2004 de la Société royale, était nécessaire. Ces lacunes majeures dans la base de connaissances, spécifiquement liées à l'ingestion, a été une des principales conclusions de la récente EMERGNANO SAFENANO dirigé rapport, l'un des documents examinés à l'audience.

Cliquez ici pour regarder un webcast de la procédure complète.

Plus de fond de la Chambre des nanotechnologies Seigneur et de l'enquête alimentaire peuvent être trouvés ici .

Last Update: 6. October 2011 09:40

Tell Us What You Think

Do you have a review, update or anything you would like to add to this news story?

Leave your feedback
Submit