Posted in | Nanofluidics
Buy a new FL3-22 spectrofluorometer and get a DeltaTime TCSPC upgrade for half price

There are 2 related live offers.

DeltaTime TCSPC Half Price | Horiba - DeltaTime - 20% Off | See All
Related Offers

Dispositif Hydraulique de Nano-Échelle Pour Trier des Molécules d'ADN Un par un

Published on May 25, 2012 at 5:04 AM

Par Volonté Soutter

Les Chercheurs à l'Université de Cornell ont développé un dispositif nanofluidic qui peut être employé pour analyser les changements épigénétiques de l'ADN en étudiant une molécule à la fois.

Trier de Nanofludic d'ADN (Photo fournie par le Laboratoire de Craighead)

Epigenetics est l'étude des changements hérités des expressions du gène provoquées par les changements chimiques dans l'ADN mais avec la Séquence d'ADN fondamentale demeurant intacte sans modifications. Le plus commun des modifications épigénétiques est une méthylation d'ADN, qui est une modification biologique provoquée par l'ajout d'un groupe méthylique ou du groupe de Carbone-Hydrogène à l'ADN. Les méthodes Actuelles d'étude nécessitent de grands échantillons de Molécules d'ADN plus dont obtenez détruit dans le procédé d'extraction. Le dispositif nanofluidic développé chez Cornell facilite l'étude d'ADN avec un petit échantillon en isolant une molécule à la fois.

La recherche est financée par l'Institut National du Cancer, les Instituts de la Santé Nationaux et le Centre de Cornell pour la Génétique Invertébrée. Le procédé comporte un arrangement qui effectue la couleur triant au niveau moléculaire. Le dispositif est capable de trier 500 molécules par minute. Des Molécules d'ADN Méthylées sont ajoutées avec une balise fluorescente signifie par a d'une réaction biochimique. Les molécules sont alors forcées un par un tunnel de large de 250 nanomètre dans un support nanofluidic. Un faisceau laser est utilisé pour exciter les molécules pour entraîner la fluorescence dans le flot nanofluidic juste avant que le tunnel coupe en Y. Un détecteur produit d'un pouls électrique chaque fois qu'il sent une molécule fluorescente et pousse ce bras du bas un du Y. Ainsi des molécules méthylées sont séparées des autres molécules et peuvent être dirigées vers davantage de demande de règlement dans des systèmes microfluidic pour déterminer la séquence du gène. Pour tester l'intégrité de leur méthode, les chercheurs ont vérifié la fluorescence dans les les deux les bras du tunnel de Y et ont également soumis l'échantillon méthylé rassemblé à l'amplification utilisant une réaction en chaîne polymérisée. Les résultats ont affiché juste 1-2% de faux positifs pour la méthylation. Le chercheur Ben Cipriany de Plomb a ajouté que cette technique des couleurs-codes et de trier de molécule pourrait être étendue pour étudier d'autres caractéristiques épigénétiques ainsi qu'à d'autres tâches de molécule-séparation.

Source : http://www.cornell.edu

Last Update: 25. May 2012 05:29

Tell Us What You Think

Do you have a review, update or anything you would like to add to this news story?

Leave your feedback
Submit