Posted in | Quantum Dots

Expérience Pour Étudier la Relation Entre l'Imperfection et la Cohérence Matérielles de Quantum

Published on July 21, 2012 at 4:04 AM

Par Cameron Chai

Les Chercheurs à l'Institut de Quantum d'Articulation (JQI) ont entrepris une expérience pour étudier la relation entre les imperfections en quelques matériaux et la cohérence de tranche de temps à de basses températures. Les découvertes de l'étude aideront en développant les dispositifs améliorés de tranche de temps comme les aimants supraconducteurs.

Réseau Optique des Atomes (Crédit : Matthew Beeler)

Les Imperfections ou les écarts en matériaux sont en grande partie sous forme de désordre parmi des atomes. Ces imperfections sur une petite échelle sont avantageuses car elles améliorent les propriétés désirables des matériaux. Un exemple de ceci est un câblage cuivre dont la conductivité augmente avec l'introduction des impuretés. Les Scientifiques avaient essayé de comprendre le phénomène de la cohérence en substance condensée en simulant le comportement des électrons par des solides avec des vapeurs atomiques minces et froides. Les expériences de JQI sont le long des lignes de ces précédentes tentatives.

Dans l'expérience de JQI, des atomes de rubidium à la température zéro proche ont été liés par un alignement de faisceaux lasers ou de réseau optique. Tous les atomes étaient dans une condition de tranche de temps unique désignée sous le nom d'un condensat de Bose-Einstein (BEC). Cette condition est indispensable de reproduire des électrons traversant les supraconducteurs solides. Les atomes de JQI sont maintenus un micron à part par opposition à la fraction de l'écartement de nanomètre entre les atomes dans les solides. Le trouble dans le disque bidimensionnel est granularité laser provoquée par la dispersion aléatoire du faisceau laser quand il frappe une surface approximative. Assimilé aux supraconducteurs, les atomes de rubidium prolongés leur mouvement coordonné dans l'onde de tranche de temps de BEC sur la force du trouble accepté de granularité laser. Mais une fois que la granularité laser devient trop grande, la cohérence de tranche de temps disparaît. Numériquement la mesure de ce passage dans la non-cohérence était l'objectif de l'expérience de JQI. Pour trouver la cohérence, l'équipe a arrêté les faisceaux lasers. Ultérieurement, les deux disques des atomes se sont heurtés. Ils ont constaté que les atomes en état logique ont produit une configuration d'interférence dégagée sous forme de pistes d'obscurité et de lumière sur la collision. La Perte de cohérence a enlevé la configuration d'interférence.

Source : http://jqi.umd.edu/

Last Update: 21. July 2012 04:42

Tell Us What You Think

Do you have a review, update or anything you would like to add to this news story?

Leave your feedback
Submit